Remerciements

Merci à toutes les personnes qui nous ont aidé et soutenues, les petits et grands donateurs, les fournisseurs de matériel, les facilitateurs administratifs, les médias, les parents d'élèves, les collègues toujours bienveillants, les services civiques, les bénévoles et enfin les bonnes étoiles qui se sont penchées sur notre projet pour qu'il aboutisse.

Et maintenant.  L'AVENTURE est terminée.

Notre projet

• Permettre aux élèves d’être les acteurs principaux d'un projet depuis sa conception jusqu’à sa réalisation.

• Découvrir une nouvelle culture, ses valeurs, ses traditions et comprendre les interdépendances entre environnement, économie, société et culture.

• Sensibiliser les élèves aux problématiques des pays en voie de développement et à la solidarité.

• Développer des moyens de réflexions pour comprendre et participer à un projet humanitaire et solidaire.

• Permettre l’émergence de nouvelles formes de citoyenneté dans le cadre du développement durable et faire évoluer les mentalités et les comportements individuels et collectifs dans le but de construire un monde plus juste, plus solidaire et plus durable.

Vendredi 16 novembre 2018

av_timer

Le départ

Il est 5h29 du matin, nous avons laissé les valises, dit au revoir aux familles, passé la douane et nous sommes à présent dans la salle d'embarquement.

Tout le monde est impatient de monter dans l'avion.

Nous atterrissons à Cotonou vers 23h, nous avons été très bien accueillis et filmés, puis nous nous sommes dirigés vers Akpro-Missérété à bord de notre magnifique minibus high-tech.

Arrivés dans notre maison, nous fûmes stupéfiés par sa splendeur sa propreté et sa superficie.

Acclimatation

Nous avons bien dormis et fait la grasse matinée malgré les 30° C constants et la fête omniprésente, puis nous avons mangé chez Mama.

L'après-midi, nous avons visité Porto-Novo et notamment le centre Songhai, le marché et le musée Honmé ancien Palais Royal.

Samedi 17 novembre 2018

av_timer

Dimanche 18 novembre 2018

av_timer

Tam-tam

Le matin, nous sommes allés au marché d'Adjara , puis nous avons mangé à un restaurant de porc grillé.

L'après-midi, nous nous somme arrêtés chez un fabricant de tam-tam, qui nous a fait une démonstration de la fabrication, et de musique. Puis nous avons tous joué du tam-tam, dansé avec les musiciens, et échangé des danses avec les enfants du village.

Protocoles

Le matin, nous avons assisté à la cérémonie du drapeau à la mairie, puis nous avons récupéré le matériel (pompe, caisse à outils) et nous sommes allés à Adélomi. Arrivés au village, nous avons été accueillis par des chants et des danses. Nous avons visité le site, puis nous avons présenté le matériel en compagnie du maire, de la chef du village et des élèves de Jean-Pierre.

Lundi 19 novembre 2018

av_timer

Mardi 20 novembre

av_timer

L'eau a jailli.

L'objectif de la journée était de vérifier si la pompe fonctionnait.

Après avoir décidé de l'organisation globale du chantier avec les responsables de "Eau pour la vie" et "Prospérité pour tous"  (voir liens), nous nous  sommes répartis en plusieurs groupes: Implantation du champ photovoltaïque, câblage des boîtiers électriques, raccordement et étanchéité de la pompe (résine), marquage du tube et fixation de l'élingue. Animation sur l'hygiène dans l'usage de l'eau avec les enfants du village.

Une fois toutes les tâches réalisées, nous avons remplacé la pompe à motricité humaine par notre pompe que nous avons branchée à un groupe électrogène.

L'eau a jailli du tuyau sans que les femmes ne fassent d'efforts, elles en ont profité pour remplir tous les récipients disponibles pendant 2 heures.

Pendant ce temps, nous prenions un repas bien mérité à l'ombre des arbres.

Avant de  repartir, nous avons replacé la pompe manuelle en attendant que les panneaux solaires soient opérationnels.

Bonjour les enfants

Première intervention dans une école.

"Allô, Allô" dit le maître, "J'écoute et je suis le maître" répondent en cœur les 80 élèves de la  classe. Comment capter l'attention. Tout le Bénin connaît cette réplique.

Pendant ce temps là, le montage de la structure métallique pour les panneaux a débuté et la recherche d'un distributeur de billet  fonctionnel fut fructueuse.

Dans certaines circonstances, ce qui semblait évident peut se complexifier outre mesure...

Mercredi 21 Novembre

av_timer

Jeudi 22 novembre

av_timer

Les panneaux font des étincelles

Aujourd'hui, nous avons testé les panneaux photovoltaïques avec des démonstrations sur la sécurité électrique. Nous avons aussi avancé le raccordement de la pompe en plaçant la tête de forage sur le tube et le câble.

En fin d'après midi, nous avons eu la visite de plusieurs artisans locaux, surprises à notre retour...

Jeu, Set et Match

En arrivant sur le chantier, tout le matériel qui manquait pour finaliser la structure des panneaux est là, nous prenons la décision de terminer aujourd'hui.

Après une matinée harassante, il est 15 heures, tous les panneaux sont positionnés et raccordés aux boîtiers de contrôle, la pompe à motricité humaine a de nouveau été remplacée par notre pompe électrique, on ferme l'interrupteur général, le boîtier dit que la cuve est pleine. Vite, il fallait basculer la poire de détection mais la pompe ne se met pas en route. Elle est sur OFF! Un petit appui sur le bouton ON et l'afficheur indique que l'eau doit monter. Tout le monde court à l’extrémité  du tuyau, 10 secondes, on sent l'air poussé par l'eau qui monte mais qui ne sort pas, 20 secondes, on se demande si l'air sort vraiment, 30 secondes, l'eau remonte peu à peu les 36 mètres de tuyau, 40 secondes, la tension est palpable plus personne ne parle, 50 secondes, Daniel une main sur le tuyau crie "Elle arrive, je la sens!". Après 60 secondes interminables, l'eau jaillit, c'est la délivrance, 4 ans de préparation pour aboutir à ce fait si simple : faire sortir de l'eau d'un tuyau, jeu, set et match ...

La joie est générale, l'eau va couler toute la fin d'après midi, les villageoises arrivent une après l'autre pour remplir leurs bassines.

Vendredi 23 Novembre

av_timer

Samedi 24 novembre

av_timer

Initiation au Vodun au bord de la mangrove

Ce matin, 6h, le réveil est rude, nous roulons jusqu'à Grand-Popo, où nous visitons le village, les bâtisses coloniales, et le musée de la maison Karo. Puis nous marchons jusqu’à la plage où nous nous rafraîchissons les pieds dans l'Océan Atlantique (baignade dangereuse).

L'après-midi, nous commençons par visiter un élevage de tortues. Ensuite, nous embarquons à bord d'une pirogue, sur le fleuve Ouémé, où nous découvrons la mangrove, la taille des coco, ainsi qu'un village Vaudun.

Le soir, nous mangeons au clair de lune sur des pilotis au dessus du lac Ahémé à l’hôtel "chez Théo".

La route des esclaves

Ce matin, nous avons pris des canoës pour aller jusqu'à la piscine, arrivée en marche arrière pour certains ! La vue sur le lac était magnifique, et la grande piscine à débordement nous a permis un rafraîchissement inespéré.

A midi, nous partons pour Ouidah, nous déjeunons sur la place de l'ancien fort Français puis partons accompagnés d'un guide sur la route des esclaves: La place Chacha où avait lieu les ventes aux enchères, L'arbre de l'oubli pour oublier sa condition d'homme, La fresque du mémorial, l'emplacement du stockage et conditionnement des esclaves à l'enfermement, l'arbre du retour pour que l'âme revienne au pays après la mort, Mémorial sur la fosse commune puis la porte de non retour face à la mer.

Après ce moment chargé d'histoire et d'émotion, nous rentrons dans le jardin secret, petit hôtel aux chambres au cachet traditionnel.

Nous repartons ensuite pour le temple des pythons, aussi appelé aussi Dangbé.  Ce temple Vodun consacré au culte du python nous en a mis plein les yeux. Nous avons appris que les pythons étaient sacrés et qu'il était interdit de les tuer, qu'ils avaient même un jour pour allez se promener en ville pour se nourrir ,  ce qui ne nous a pas rassuré pour la suite des événements....notre guide nous a sorti un python femelle du petit enclos  (le mâle peut mesurer jusqu'à 1m 50 )puis nous l'a posé sur les épaules nous y sommes tous passer sans exception.... enfin si.... trois petites exceptions .

Dimanche 25 novembre

av_timer

Lundi 26 novembre

av_timer

Inaugurations

Après un bon petit déjeuner dans "le Jardin Secret" , nous nous sommes dirigés vers le fort portugais de Ouidah. C'est l'un des 5 forts qui retenait les esclaves avant qu'ils traversent l'Atlantique.

De retour à Missérété, nous avions rendez-vous avec le maire à 16h00 pour inaugurer le local de L'association "Eau pour la Vie"" et remettre officiellement à la bibliothèque de la commune les ouvrages que nous avions placés en mai dans le conteneur.

Le maire nous invite pour le soir même au restaurant,; Pour l'occasion, nous revêtons tous notre tenue Béninoise.

Singes et Songhai

Toute la matinée est consacrée aux derniers réglages sur l'installation. Ensuite, nous faisons un point sur le déroulement du chantier avec les jeunes de l'association "Prospérité pour tous" et nous formons Moïse qui est le jeune homme chargé de la surveillance et l'entretien courant de l’installation.

Les garçons accompagnent Shérynes pour sa dernière intervention dans une classe avec le directeur de la classe. Beaucoup de chants, de danses et de bans avant et après l'intervention.

L'après midi, nous sommes allés visiter le jardin botanique de Porto Novo dans l'ancienne forêt sacrée. Au retour, nous avons visité le système de production intégré du centre Songhai (voir lien).

Mardi 27 novembre

av_timer

Mercredi 28 novembre

av_timer

C'est la fête du projet

Le matin est consacré au rangement et nettoyage de la maison.

Nous devons nous rendre à 16h00 sur le chantier pour l’inauguration par le maire et ses conseillers. La pompe fonctionne automatiquement pour  remplir la citerne de 3000 litres. Le soleil permet d'alimenter la pompe entre 7h30 et 18h00, pour l'instant, cela couvre les besoins de la population et de la coopérative de femmes.

En attendant l'arrivée du maire, nous expliquons à la responsable de la coopérative et à Moïse (qui est chargé de l’entretien de l'installation) de la nécessité de gérer la ressource pendant la saison sèche.

Les sourires sont sur tous les visages lorsque le maire arrive, une cinquantaine de femmes l'accueillent en dansant et en chantant des chants traditionnels. Nous faisons visiter l'installation au maire qui s'adresse ensuite à la population pour les sensibiliser à l'entretien et prévenir des vols.

Nous avons ensuite rendez-vous à 20h00 au domicile du maire qui souhaite nous offrir un repas hors des protocoles. Le repas se déroule dans sa cour autour de plats traditionnels.


Gambié, cité lacustre

Nous nous levons aux aurores et prenons le petit déjeune à Porto Novo dans le centre Songhaï. Nous déposons ensuite les bagages chez Séna.

A la sortie de Cotonou, le minibus s’arrête sur la berge du lac Nokoué. Augustin nous attend au bord de sa pirogue pour une balade de 5 heures dans la cité lacustre avec ses maisons sur pilotis et son artisanat.

Nous rejoignons ensuite l’hôtel Germain et son confort à l'africaine au cœur de la cité. Après un bon repas, nous nous réfugions sous nos moustiquaires et nos ventilateurs.

Jeudi 29 novembre

av_timer

Vendredi 30 novembre et  samedi 1er décembre

av_timer

Cotonou et Retour à la case départ

Après un réveil tranquille et un bon petit déjeuné, nous montons dans la pirogue pour rejoindre noter Minibus, direction Cotonou et son marché artisanal. Nous nous arrêtons au restaurant pour déjeuner, à l'annonce du menu, tout le monde éclate de joie car ce midi c'est pizza, non loin de l'aéroport dans le quartier des ambassades. Cela sent déjà l’Europe car la proportion de Yovos (les blancs) à fortement augmentée.

Ensuite, nous visitons le marché d'art artisanal ou les dernières économies sont dépensées. Il nous reste plus qu'a refaire nos valises, se rendre à l'aéroport, faire nos adieux aux accompagnants et attendre, faire la queue, attendre, monter ou descendre d'un avion, attendre, passer les contrôles, dormir, s'alimenter et ramener tout le monde sain et sauf sans perdre personne.

Il reste le plus dur, relier Marseille à Montpellier ou Lodève sans être bloqué, il semble que la route la plus sure était de passer par la Camargue.

C'est la fin de l'aventure pour ce groupe. L’ensemble des enseignants désire remercier tous les jeunes pour leur courage, leur sensibilité, leur joie et leur soif de découverte qui ne les a pas quitté malgré les difficultés rencontrées dans ce projet. Nous espérons qu'ils en ressortent grandi et que leur soif d'apprendre et de découvrir n'en ressorte que plus grande.

TOGO, TOGO, BENIN BENIN à tous les Yovos

Télécharger la plaquette du projet

Le forage existant

Actuellement, la coopérative de femmes et les villageois environnant ne disposent que d’une pompe à motricité humaine qui ne permet pas de fournir une quantité d'eau suffisante aux divers usages. Il faudrait en période forte, 6 m3/jour pour la coopérative et 10 m3/jour pour la vie courante des 500 villageois environnant. La demande de la Commune d'Apkro Missérété pour l’installation d'une pompe au fil du soleil a été faite par les autorités Béninoises. Le financement du kit pompe est le travail de l'association, les élèves assureront le montage. Du temps sera réservé pour la découverte et les échanges culturels.

Photos des différentes actions déjà réalisées

Le fonctionnement des panneaux photovoltaique

Jamy nous explique le principe de fonctionnement des panneaux photovoltaique

Installation de la pompe photovolataique

Cette vidéo montre le montage d'une pompe similaire à la notre.

					

					

				
arrow_upward